Site Internet culturel : ce que vos publics veulent vraiment

site internet lieu culturel

Le syndrome de la page blanche n’arrive pas qu’aux auteurs de livres. Il est également bien présent chez ceux qui ont la lourde tâche de piloter la création (ou la refonte) du site Internet d’un lieu culturel. Par où commencer ? Quelles priorités ? Quel contenu ? Quelle arborescence ? Quels services, outils ??? 

Face à tant de questions, le réflex est bien souvent d’aller voir ce que font les autres. Et là, vous tombez sur “Le top 10 des sites Internet de musées mondiaux”…

Tout à coup, vous avez envie 

Le tout couronné d’une collection en ligne super HD avec un story-telling aussi riche que celui du New York Times.

Le problème, c’est que vous n’avez peut-être ni les moyens financiers, ni humain de réaliser tout cela sur votre site Internet culturel… 

Mais bonne nouvelle ! 

Comme le dit Martijn van der Heijden dans cet article, spécialiste des sites Internet de musées : 

People don’t remember what you don’t offer,
but they will judge you by what you do.

Les gens ne vous jugeront pas pour ce que vous ne proposez pas. 
Ils vous jugeront pour ce que vous faites !

Son conseil : 

1 – faites moins, mais faites bien. 

Et surtout…

2 – Faites quelque chose que vous seul pouvez faire !

Les basiques : un site Internet culturel qui répond aux besoins des Internautes.

Lorsque je crée un site Internet, ou bien que j’effectue une refonte, mon premier réflex est d’aller voir ce que les Internautes recherchent vraiment.

Une approche par le public donc. Mais une approche par le public et son comportement sur le web ! J’intègre donc le SEO dès les premières réflexions sur le site Internet.

Car avant de posséder moult fonctionnalités originales, un site de lieu culturel (musée, fondation, théâtre…) doit répondre aux besoins primaires des Internautes. 

Cela permettra de créer un MVP (minimum viable product) et de mettre en ligne rapidement un site viable.

Un outil magique pour connaître le comportement des Internautes sur Google 

Pour savoir ce que vos publics recherchent vraiment sur Internet en rapport avec votre lieu culturel, j’ai un outil magique ! 

J’utilise SEMrush, qui me permet de voir toutes les questions posées sur le web à partir d’un mot-clé. SEMrush, grâce à son énorme base de données, présente également le volume de recherche de ces questions. 

Pour me faire une idée des informations qui sont les plus recherchées par les internautes sur Google, j’ai pris pour exemple 2 grands musées et une fondation de renommée internationale. Ce qui me permet d’avoir de la data en volume et donc de dégager des grandes tendances. 

A quelle question le site Internet du musée du Louvre devrait répondre en priorité ?

Dans mon outil de recherche SEMrush, j’ai tout simplement tapé “Louvre” pour voir les questions les plus posées à Google avec le mot “Louvre”. 

Et la requête la plus tapée dans Google par mois à propos du Louvre est : 

“What to see at the louvre” 

Avec à peu près 1000 recherches par mois !
Ce chiffre est une moyenne approximative qui peut varier chaque mois.

J’ai donc fait le test. 

Si l’on tape sur Google “What to see at the louvre” , le Louvre apparaît-il en premier dans les résultats de recherche ? 

A ma grande surprise, la réponse est non ! 

Le jour où j’ai fait ce test, le site Internet du musée n’apparaissait même pas en première page des résultats de recherche ; mais en bas de 2ème page des SERP (Search Engine Result Page pour les intimes). 

Le Louvre se prive donc, à priori, d’un trafic de près de 1000 visiteurs par mois sur son site. Intéressant non ? 

En faisant mes recherches j’ai également isolé d’autres requêtes parmi les plus recherchées qui m’ont semblé intéressantes (vous comprendrez par la suite pourquoi) : 

“Que voir au Louvre ?” : 260 recherches par mois 

“What time does the louvre open ?” : 390 recherches par mois 

“Is the Louvre open today ?” : 260 recherches par mois 

“Combien de temps pour visiter le Louvre ?” : 210 recherches par mois 

“Qui a construit le louvre ?” : 210 recherches par mois 

“Comment visiter le Louvre ?” : 170 recherches par mois 

“Comment se rendre au Louvre ?” : 70 recherches par mois 

“Where to buy Louvre ticket ?” : 170 recherches par mois 

“Can you buy Louvre tickets at the door ?” : 140 recherches par mois 

“Where to eat near the Louvre ?” : 90 recherches par mois 

Vous le voyez, les principales requêtes liées au Louvre sont vraiment d’ordre très pratiques ! Au total, ce sont 450 requêtes qui comprennent le terme “comment” et 430 requêtes avec le mot “combien”. Je constate également que beaucoup de questions sont posées en anglais. La traduction du site est donc un gros enjeu pour le site Internet du musée.

Site Internet culturel - louvre

A quelle question le site Internet de La Fondation Louis Vuitton devrait répondre ?

Parmi les questions les plus posées par les Internautes sur Google à propos de la Fondation Louis Vuitton, une a attirée mon attention : 

Combien de temps pour visiter la Fondation Louis Vuitton ? 

Avec à peu près 30 recherches par mois (beaucoup moins que pour le Louvre mais c’est normal), j’étais quasiment certaine que je ne trouverais pas la réponse sur le site Internet de la Fondation. 

Bingo ! 

La réponse n’est pas sur leur page d’informations pratiques.

La réponse est uniquement trouvable sur Trip Advisor, dans des commentaires laissés par des visiteurs.

Cette réponse Trip Advisor apparaît en position 0 des résultats de recherche ; avant la Fondation. 

J’ai également isolé d’autres requêtes intéressantes : 

– “Faut il réserver pour la fondation louis vuitton ?” : 50 requêtes 

– “how to get to fondation louis vuitton” : 50 requêtes 

– “que voir fondation louis vuitton” : 20 requêtes 

Vous ne verrez pas une tendance se créer maintenant ? 

Les internautes semblent vraiment être intéressés avant tout par des questions d’ordre pratique. Comment se rendre sur le lieu culturel ? Que voir une fois que l’on y est ? Voyons voir si le site Internet du MUCEM confirme la règle…

site internet culturel arborescence

Le site internet du MUCEM confirme la règle

Le MUCEM n’échappe pas à la règle. Il confirme la règle ! 

Lorsque les Internautes se renseignent à propos d’un lieu culturel, ils cherchent avant tout des informations pratiques. En ce qui concerne le musée marseillais, 28 questions posées à Google comprennent le mot “comment”. Comme par exemple : 

Comment aller au mucem marseille ?” : 50 requêtes par mois 

Comment se rendre au mucem ?” 20 requêtes par mois 

Comment visiter le mucem ?” 10 requêtes par mois 

Site internet culturel : mucem

Aborder la création de son site Internet façon lean startup

En faisant quelques petites recherches de mots-clés, le syndrome de la page blanche s’estompe petit à petit. Grâce au SEO, il est possible de visualiser rapidement les services principaux qui doivent être disponibles sur le site Internet d’un lieu culturel. Le SEO agit comme un outil  d’aide à la décision en phase projet. 

Faire peu mais faire bien.

Ma recommandation est donc de travailler d’abord sur un site Internet qui répond aux principaux besoins des Internautes, puis de l’améliorer petit à petit avec de nouvelles fonctionnalités (par itération).

C’est le principe de lean startup appliqué à votre projet de site Internet culturel ! 

En effet, le lean startup est une approche qui consiste à concevoir des produits et services qui satisfont au mieux la demande des consommateurs (ici le public), avec un investissement initial minimal. Qui ne souhaite pas cela ?!

Un site Internet culturel avec un petit truc en plus

Le lean startup, c’est donc faire le minimum d’effort pour fournir un service qualitatif rapidement, puis de l’améliorer selon les retours des utilisateurs. Mais ce service doit aussi se différencier des autres ! Votre site Internet doit avoir ce petit truc en plus qui vous ressemble. Faites quelque chose que vous seul pouvez faire.

En lean startup, on appelle cela “l’avantage déloyal”  (the unfair advantage).

Votre équipe aime communiquer ? 
Enregistrez une vidéo “à propos de nous”, FAQs… Votre site Internet reflétera l’âme chaleureuse de votre institution culturelle.

Vos collections voyagent à travers le monde ?
Montrez-les sur une carte et proposez à vos visiteurs une nouvelle manière de découvrir d’autres objets !

Vos espaces extérieurs sont grandioses ? 
Demandez à un photographe un shooting en panorama. Vos futurs visiteurs s’y verront déjà, dès le site Internet ! Un bel avant-goût.

Vous vous démarquez par vos activités de médiations culturelles originales ? 
Sélectionnez les créations d’enfant les plus originales et juxtaposées-les sur les illustrations des collections. Autre idée, demandez à des enfants de décrire ce qu’ils ont aimé au musée !

Conclusion 

Le site Internet d’un musée, d’une fondation, d’un théâtre… doit avant toute chose donner des informations pratiques. Comment s’y rendre ? Est-il possible de manger à côté ? Qu’est-ce que l’on peut y voir en ce moment ? Peut-on acheter son billet sur place ?

Les 2 services les plus importants sont donc :

  • la billetterie 
  • les informations pratiques 

Je sais d’expérience que la création ou la refonte d’un site Internet engage de nombreuses parties qui ne sont pas forcément toutes d’accord sur l’arborescence, le contenu, le design… Mais les chiffres du SEO parlent d’eux-mêmes et sont incontestables. Si 1000 personnes recherchent par mois ““What to see at the louvre” le site Internet doit avoir une page dont le titre <H1> est “What to see at the louvre” .

Un audit SEO sémantique peut donc être un véritable outil d’aide à la prise de décision, lorsque vient la lourde tâche de définir l’arborescence de son futur site Internet.

Créer un site Internet qui répond vraiment aux questions des Internautes devrait être votre priorité.

Dans un second temps, ajoutez une petite touche personnelle qui vous rendra unique.

Puis, après avoir confronté le site Internet à vos publics, améliorez-le avec de nouvelles fonctionnalités.

Vous souhaitez vous mettre au SEO ? Découvrez 10 outils SEO gratuits pour auditer et booster votre site Internet culturel. 

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

D'autres lectures

Rejoignez les initiés du marketing digital culturel

Recevez un mercredi sur deux
– un article de fond
– notre veille
– un outil. 

Par Audrey Mari

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Audrey Mari

Consultante SEO et rédaction web

Contactez-moi !

50 influenceurs pour l'art et la culture

Recevez une liste de
50 influenceurs culturels

Sur Instagram, Youtube, Twitter et LinkedIn

Par centre d’intérêt, réseaux sociaux, taille…