Rémunération des influenceurs : la réponse aux 7 questions que tout le monde se pose !

Il n’existe pas de “grille salariale” de l’influenceur… ni de science exacte pour calculer la rémunération d’un influenceur. En revanche, plusieurs facteurs sont à prendre en compte pour connaître la valeur d’un influenceur. Avoir ces données en tête sera crucial pour la négociation !

Capture d’écran 2019-12-19 à 09.54.06

Par Audrey Mari

Il n’existe pas de “grille salariale” de l’influenceur… ni de science exacte pour calculer la rémunération d’un influenceur. En revanche, plusieurs facteurs sont à prendre en compte pour connaître la valeur d’un influenceur. Avoir ces données en tête sera crucial pour la négociation !

Je réponds ici à 10 questions que vous vous posez sur la rémunération des influenceurs.

1 – Faut-il obligatoirement rémunérer un influenceur ? 

OUI

Un influenceur est un créatif qui a investi énormément de temps et d’énergie dans la constitution de sa communauté. Il passe aussi du temps dans la compréhension de votre produit, de vos objectifs, et la création de contenus originaux pour votre marque. C’est un réel travail qui mérite rémunération.

2 – Peut-on rémunérer un influenceur par la dotation de produit ? 

C’EST POSSIBLE

Je l’ai déjà fait avec des produits d’une valeur de 200€ et des nano et micro-influenceurs ayant entre 1500 et 15 000 followers sur Instagram. Dans ce cadre, ce serait plutôt pour des campagnes ayant simplement pour objectif la visibilité, avec peu de contraintes pour l’influenceur. Car recevoir un produit gratuitement ne le fera pas manger à la fin du mois. Au delà de 15 000 followers, ce n’est plus trop envisageable (à part si votre produit est une voiture ou un voyage à Bali !).

3 – Peut-on rémunérer un influenceur par un pourcentage sur les ventes ? 

PAS VRAIMENT

Proposer un pourcentage sur les ventes à l’influenceur pour le motiver à “vendre” avec plus de conviction votre produit peut sembler être une bonne idée. Mais ce n’en est pas vraiment une ! Un influenceur professionnel, c’est à dire qui vit de son influence, reçoit entre 20 et 30 demandes par semaine. Il doit gérer à la fois la création de contenu, la relation avec les clients, l’animation de sa communauté… Il n’a donc pas vraiment le temps de jouer au commercial pour vos produits.  

En revanche, cela pourra éventuellement plaire à un nano-influenceur qui y verra l’occasion d’arrondir ses fins de mois.

4 – Rémunère-t-on de la même manière un influenceur Instagram, Youtube et Snapchat ? 

NON

Un influenceur n’attendra pas la même rémunération pour une story sur Instagram, une vidéo Youtube et ou une vidéo Snapchat. Parmi ces trois réseaux sociaux, Youtube sera celui qui vous coûtera le plus cher, et Snapchat le moins cher. Mais cela se comprend ! Créer une vidéo Youtube ne demande pas la même implication et ni même travail au créateur que de poster une vidéo sur Snapchat. De plus, une vidéo sur Youtube aura une durée de vis considérablement plus longue qu’une story Instagram. 

6 – Est-il encore possible d’évaluer soi-même la valeur d’un influenceur ?

OUI

Avec l’achat de followers, de commentaires, de likes… difficile de savoir quelle est la vraie valeur médiatique d’un influenceur. Sachant que vous ne devrez pas observer la même chose en fonction des réseaux sociaux. 

Sur Instagram, le réseau social le plus sollicité par les marques, la donnée principale à prendre en compte est celle des commentaires ! “Mais il est possible d’acheter des commentaires”, me direz-vous. Oui, mais il est aussi facile de vérifier si les commentaires sont vrais ou faux. Si 50% des commentaires ressemblent à “nice pic”, “great shot!”… vous pouvez diviser par 2 le nombre de commentaires des véritables fans de l’influenceur.

7 – Peut-on ne pas payer un influenceur s’il n’a pas rempli sa mission à 100% ? 

OUI

Un influenceur est lié “tacitement” à vous par votre briefing. D’où l’importance d’y être le plus précis possible sur ce que vous attendez de l’influenceur. Il existe alors plusieurs moyen de sécuriser vos paiements. Vous pouvez par exemple payer 30% avant la publication, puis 70% lorsque la mission sera accomplie.

7 – Faut-il négocier avec les influenceurs ? 

OUI

Un influenceur est aussi un bon commercial qui voit clair dans le jeu des marques et des agences. Il aura donc tendance à revoir à la hausse le prix de ses prestations en prévision de futures négociations. D’où l’importance capitale pour vous d’avoir une fourchette de prix en tête afin de pouvoir négocier correctement avec l’influenceur. Car vous n’aurez pas non plus envie de l’offenser en lui proposant un prix trop bas… Votre collaboration partirait sur de mauvaises bases, ce qui se reflétera très certainement dans la qualité de sa prise de parole en votre nom.

J’espère que cet article vous aura été utile 🙂 Si oui, partagez-le sur le sur LinkedIn  !

Share on linkedin
Partagez l'article sur LinkedIn

J'écris sur le sujet
2 fois par mois

Inscrivez-vous à la newsletter du marketing d’influence 
pour recevoir les derniers articles, un lundi sur deux,
avec quelques bonus 😉

Audrey Mari

50 influenceurs pour l'art et la culture

Recevez une liste de
50 influenceurs culturels

Sur Instagram, Youtube, Twitter et LinkedIn

Par centre d’intérêt, réseaux sociaux, taille…